user_mobilelogo
 
 

La Formation agricole ou technique du niveau secondaire

Cet enseignement se partage entre 3 niveaux successifs : la première et la deuxième année avec des cours généraux communs, le 2e degré (3e et 4e année) qui délivre le titre d’ouvrier et le 3e degré (5e et 6e année) qui délivre le sésame CESS avec le titre professionnalisant d’ouvrier qualifié ou de technicien pour l’enseignement technique de qualification (TQ) avec comme grade le Certificat de Qualification (CESS).
L’enseignement technique de transition (TTr) se situe au 2e et 3e degré avec une 7e année préparatoire pour rentrer dans le 1er bloc de l’enseignement supérieur académique.

pdfrouge 32x33Comme il n’est pas dans nos habitudes de refaire ce que d’autres ont très bien réalisé avant nous, nous vous invitons à télécharger l’excellent résumé de l’expert Ir. Benoît GEORGES de la Région Wallonne (réseau wallon de développement rural), qui dresse un tableau clair et précis des formations agricoles : clic sur l’icône PDF ci-avant.
Attention les adresses électroniques des sites de référence doivent souvent être réactualisées; ce qui est normal sur le Web!

te comb2barlfl f128

Quelques Ecoles qui se sont fait connaître de nous et que nous pouvons vous recommander.

Les écoles agricoles belges spécifiques ont quasi toutes une réputation d’efficience réaliste, une activité scolaire plus que centenaire initiées presque toutes par le monde professionnel (après de grandes famines).

Un peu d’histoire.

oldaihy1 f250Les plus anciennes Ecoles d’agriculture en Europe remontent au début du XIXe siècle : 1816 pour l’encore actuelle imposante université des sciences de la vie (Szkoła Główna Gospodarstwa Wiejskiego) de Varsovie et, 1826 pour l’Ecole d’agriculture de Grigon en France dans les Yvelines. Elle va donner la célèbre AgroParisTech. Du coté belge, nous savons par 2 ingénieurs-historiens des sciences (A-B. ERGO et Ph.WASCOTTE) qu’il faut remonter en 1834 quand le Collège d’Antoing dans la province du Hainaut s’adjoint une section d’agriculture. Notons que cette formation émigre en 1834 à Leuze-en-Hainaut sous le nom de l’actuel Institut d’Enseignement Technique Saint Eloi qui ne forme plus dans les carrières agronomiques et paysagères. C’est actuellement la Haute Ecole Condorcet de la Province du Hainaut qui a repris ces formations (à découvrir dans notre rubrique SAVOIR > Formations supérieures diplômantes).
Ci-dessus ancien logo de 1963 avec l'aimable autorisation de l'association du réseau alumni des ingénieurs en agronomie et des paysagistes AIHy® 

ECOLES-LYCEES-INSTITUTS du niveau secondaire

Choix non-exhaustif, selon les informations qu’on a trouvé et qui nous ont été communiquées.
Si vous voulez que votre école soit reprise ici, il suffit de nous écrire un courrier référencé.

ITHGx. Institut Technique Horticole de Gembloux.

ithGxlogo f200Rue de l’Entrée Jacques 31a à 5030 Gembloux. Tél. : 081/ 625 390

REFERENTIEL ARLFl = ♦ ♦ ♦
Un clic sur son logo vous renvoie sur son adresse Facebook®.
De l’avis général c’est une des plus réputée dans le domaine horticole et de l’architecture paysagère.
Elle a formé des générations d’horticulteurs, d’entrepreneurs de jardin et de paysages, de fleuristes, d’arboriculteurs et maintenant des arboristes-grimpeurs (depuis Vilvorde 1834-1969).
Deux points forts crédibilisent cette école : l’étendue et la richesse botanique de ses serres didactiques (y compris des régions chaudes et méditerranéennes), un corps enseignant motivé (qui publie et organise des évènements) et une localisation au cœur des plus riches terres agricoles du pays avec comme voisin : les pôles agronomiques de Gx Abt, de l’Institut Supérieur Industriel agronomique (HECh) et des nombreux centres wallons de recherche. Ses ‘Journées Portes Ouvertes thématiques’ et de l’Arboriculture font partie des évènements ‘grand public et professionnels’ à ne pas manquer et, souvent présenté sous notre onglet EVENEMENTS.

″L’Agri.″ Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy

Agrihuy f600

Rue Saint Victor 5, 4500 HUY. Tél. : 085/216 770
1 clic sur le logo pour activer le lien de l'Institut.

REFRENTIEL ARLFl♦ ♦ 
Ecole fondée en 1886 à Huy et depuis 1900 sur le domaine de l’ancienne abbaye clunisienne Saint Victor à Huy. Elle cultivait déjà au XIIe siècle des plantes médicinales et gérait une partie du vignoble hutois (lire notre aparté ci-dessous SVP!).
Ce site est bien connue de nous car notre voisine sur le campus ISIa de HECh depuis 2017, dont elle était une parente avant 1946 (1976).
L’Agri forme encore des porteurs du titre professionnel de Techniciens en agriculture et des Techniciens en environnement (clic sur le logo pour lien vers l’athénée).

ADDENDUM hutois viticole pour la vérité historique

 "Contrairement à ce que d’aucuns affirment, même des vignerons belges sérieux, les Romains n’ont pas introduit la viticulture en Belgique.
Pour la simple et bonne raison agronomique que, jusqu’au IIIe siècle, la culture de la vigne ne dépassait pas la vallée du Rhône. Il fallut attendre l’apparition de variétés de raisins (les cépages) plus résistantes aux conditions climatiques tempérées pour que celle-ci se propage vers le Nord. La vigne remonte alors le Rhône, s’étend en Bourgogne et en Champagne avant de se diviser vers les Flandres et la Grande-Bretagne à l’Ouest, l’Alsace, le Rhin et la Moselle à l’Est (dixit Marc VANEL; éditorialiste VINO, Huy 2009).
../..
[Ce ne sont pas les romains mais les moines qui élevèrent la vigne dans nos régions et ce, initialement pour approvisionner leur propre culte (le vin pendant la messe représentant le sang du Christ lors de 'la dernière scène avant sa crucifixion' ; NDLR-ARLFl].

Réf.: Marie Claire CHAINEUX (confirmé par Marc VANEL-2009) ; Culture de la vigne et commerce du vin dans la région de Liège au Moyen Age”, publication n°65 du Centre belge d’Histoire rurale, Liège, 1981 +
Jean-Marie PLANCQ, Le vignoble hutois : mille ans d’histoire” in “Huy, la cité vigneronne”, ouvrage collectif, Crédit communal et Ville de Huy, 1992, pp. 32-33.

IPEA La Reid

ipealareidlogo 350

Rue du Canada 157, 4910 THEUX La Reid.  Tél. : 042/ 794 010
Clic sur son logo pour redirection vers son site Internet officiel

REFERENTIEL ARLFl = ♦ ♦ ♦

L’Institut Provincial d’Enseignement Agronomique de La Reid (Theux, dans les Ardennes liégeoises) possède une longue pratique de l’enseignement de lycée agricole, horticole et environnemental (ici avec la norme ISO 14 001 !). Au niveau des 3 degrés du secondaire-technique, elle offre le plus grand choix des formations. Nous pointons la persistance de l’excellence de son enseignement en sylviculture dont la réputation a largement dépassé les frontières.
Ses diplômés peuvent poursuivre (rue du Haftay 21) dans la même filière agronomique et sur le même campus vers HEPL ou ailleurs.