user_mobilelogo

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Faculté Agro-Bio Tech de l'Université de Liège

fomationlar 450

TITRE = Architecte paysagiste, en abrégé 'LAr.", de niveau CFC 7.

GRADE = Master Architecte paysagiste
Contrairement à la Hollande, le grade n'est pas un 'Master of  Science' et donc s'écrit sans l'abréviation universelle 'MSc'

ETUDE = 180 + 120 crédits ECTS en triple codiplômations (voir logo ci-dessous; clic image ci-dessus pour le PDF officiel de présentation (2018).

Le doctorat est accessible depuis 2018 après 60 crédits avec un Certificat de formation à la recherche, uniquement à ULiège (pour toute la Belgique)
Les porteurs du diplôme de Bachelier en Architecture des jardins et du paysage (Ajp de niveau CFC 6) peuvent rentrer en 1er Master LAr après 60 crédits complémentaires, prévus au programme; donc comptez ±1 année de + par cette filière.
Attention ! Les diplômes français du BTS ou de la licence professionnelle ne permettent pas l’accès directement au niveau du Master. Ces étudiants porteurs de ces titres sont tenus de s’inscrire 'en première année académique' donc au bloc1 de bachelier avec l’équivalence du baccalauréat requise.

LOCALISATIONS = 3 campus complémentaires codiplôment sous l"égide de l'université de Liège
NB.: Un clic sur chaque logo vous redirige vers leurs sites officiels 

uliegenw f200ulb archi 221x53 +hech2015 200 

REFERENTIEL ARLFl♦ ♦ ♦

L’université de Liège possède une longue et ancienne expertise de développement avec le monde marchand et les filières industrielles de sa région. Depuis ces (2) derniers recteurs, elle semble moins indifférente à l’image de sa faible cotation dans les palmarès mondiaux (Times Higher Education, QS World University ranking, classement Shangai de l’université Jia Tong, Webometric Ranking of World Universities).
Ainsi sa faculté agronomique (Gx ABT), celle qui accueille et finalise l’unique diplôme universitaire d’architecte paysagiste de Belgique en codiplômation avec ce qui se fait de mieux dans les autres réseaux d’enseignement supérieur, ne se satisfait plus d’une auto-évaluation (AEQES-2015) mais sollicite et décroche les plus prestigieuses certifications européennes comme la norme ISO 9001:2008 pour ses formations et l’accréditation du CTI-France avec le label EUR-ACE. Ce qui, pour nous, mérite largement votre confiance comme employeurs ou clients ; les paysagistes se partageant en bonne partie les mêmes enseignants que ceux des bioingénieurs primés.

 R E C O M M A N D A T I O N
L’ARLFl demande aux ‘vrais’ professionnels paysagistes de réserver l’exclusivité du mot "architecte" aux porteurs des grades légaux appropriés, comme Ajp ou LAr.
Ainsi, l’appellation d’ARCHITECTE PAYSAGISTE, insuffisamment protégée par la loi fédérale (nationale) belge, se doit d’être publiquement et professionnellement utilisée que par ceux qui ont entrepris et réussi au moins 5 années d’enseignement supérieur dans cette codiplômation exceptionnelle au sein des 3 meilleures 'écoles' donc des plus exigeantes de Belgique : à savoir une solide formation en sciences exactes, en science du sol et de l’environnement à la faculté Gembloux Agro-Bio Tech de l’Université de Liège, une maîtrise de la gestion artistique des paysages et du dessin architectural à la faculté d’Architecture de la Cambre-Horta de l’Université Libre de Bruxelles et, à la gestion horticole des territoires à l’Institut supérieur industriel agronomique (ISIa) de la Haute Ecole Charlemagne.